Association des francophones résidant aux Asturies. Inscrite au Registre des Associations de la Principauté des Asturies avec le nº 9271 CIF: G74260928
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Petites choses scandaleuses du bac ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lemans
Águila Real


Nombre de messages : 1698
Age : 40
Localisation : Oviedo - Tiñana (siero)
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Petites choses scandaleuses du bac ...   Jeu 21 Mai - 12:14

Lu cet article d'une prof...
.http://www.lepost.fr/article/2009/05/21/1544896_petites-choses-scandaleuses-du-bac-qui-passent-comme-une-lettre-a-la-poste.html

Voici le texte:

Alors que M. Darcos projetterait de nous autoriser à fouiller les élèves, idée qui me révulse complètement parce que je suis enseignante et je ne dois en aucun cas me substituer à la police, et parce que justement, les toucher c’est la meilleure façon de faire dégénérer la situation et de se prendre un coup, je voulais vous parler de l’un de ces petits scandales quotidiens qui passent complètement inaperçus.

Cette semaine, mes collègues et moi avons fait passer les épreuves orales de Bac en Terminale STG (Sciences et Technologie de la Gestion) et ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social). Voici 3 ans que nous avons cessé de fonctionner comme avant, quand nous étions convoqués en juin dans un ou plusieurs autre(s) lycée(s) du département ou de la région pour aller faire passer les élèves de STT d’alors. L’épreuve consistait en la présentation en 20 minutes d’un document, parmi une dizaine étudiés en classe pendant l’année, ce qui rassurait l’élève.

Bon… certes, cela pouvait coûter cher en frais de déplacement, je l’admets, mais il suffisait tout simplement au niveau du Rectorat d’ajuster le tir, en envoyant les profs moins loin, en leur donnant des ordres de mission par exemple dans la même ville ou le même coin, plutôt que de laisser l’ordinateur faire n’importe quoi en nous envoyant à l’autre bout du département, voire à l’opposé extrême de la région comme c’était le cas. Complètement absurde en effet d’envoyer untel à 100km de son bahut, sachant également les risques (accident sur la route, grève SNCF, retard au centre d’examen). Bref, les merveilles d’une gestion non-humaine des ressources humaines dans l’EN…

Seulement… c’est pas beaucoup mieux avec le nouveau système, je dirais même que c’est carrément pire. Maintenant, les oraux, on les fait en mai, sans être rémunérés car ça tombe sur notre temps de service (en faisant sauter des cours, soit dit en passant – qu’on ne se plaigne pas des heures perdues après), et car nos directions rechignent souvent à nous payer en heures sup’ quand les interrogations tombent sur notre temps libre. Certains me diront que ce sont des ‘considérations corporatrices de privilégiés blablabla’, ce à quoi je répondrai à la rigueur ‘ok’ (même si je me demande si vous êtes/seriez ravis de devoir faire des heures sup’ gratos dans votre métier, mais passons).

Par contre, lisez ce qui suit et vous changerez peut-être d’avis: nous interrogeons, en 10 minutes (!!) sur un document iconographique inconnu (!!!), nos propres élèves. Oh, bien évidemment pas ceux que nous avons en Terminale cette année, mais avec un tel système il est inévitable de ne pas tomber sur des élèves qu’on a eus en Première, Seconde, ou en cas de redoublement/ changement de filière. Bonjour l’impartialité.

Voici le texte officiel, fait par des gars absolument pas inquiets des dérives possibles. On lit notamment: ‘Cette partie d’épreuve de langue vivante 1 et de langue vivante 2 fait l’objet d’une évaluation, dans l’établissement des candidats, par les professeurs de cet établissement enseignant les langues concernées. On veillera à ce que les élèves ne soient pas évalués par leurs professeurs de l’année terminale en cours.’

Malgré le nombre de protestations de la part de professeurs (beaucoup d’articles sur le net), il semble que les associations de parents n’aient pas été très émues par ce changement. Or, ce système va totalement à l’encontre du principe de l’examen, de l’interrogation ‘honnête’ qui serait: se retrouver face à des examinateurs totalement inconnus, totalement impartiaux (et si possible dans un lieu inconnu). En nous faisant tout faire sur place, le ministère fait quelques économies, mais il est complètement à côté de la plaque. Je prends pour exemple l’allemand, avec peu de candidats chez nous, et seulement deux profs: les élèves ont forcément eu l’un des examinateurs pendant leur scolarité. Je n’ai aucun doute sur le sérieux de mes collègues, comme ils ne doutent pas un instant du mien, mais est-ce tout simplement normal? Non.

Personnellement, j’attends le jour où un parent procédurier s’intéressera à ce système…

Autres problèmes:


_ les élèves dont on a entendu beaucoup de mal, suite à des problèmes de comportement, un conseil de discipline... C’est inévitable sur une année scolaire. Et ne me dites pas que c’est choquant, parce que dans tous les métiers on parle des brebis galeuses. Il y en a dont on connait les noms sans jamais les avoir eus. Un notamment, que j’ai fait passer (à qui j’ai mis une bonne note parce que c’était tout simplement bien), mais que je n’aurais jamais dû faire passer.

_ les élèves qui font des plans sur l’examinateur avec qui ils vont passer et qui vous demandent hystériquement quelques jours avant l’exam ‘Mr Truc il est sévère?’ ou ‘Madame Machin, elle note vache?’ Et ce n’est pas tout, car après l’épreuve, re-harcèlement: ‘Madame Bidule elle vous a pas dit combien j’ai eu?’, ‘Allez Madame, vous pouvez nous dire nos notes?’ Bien entendu, je ne dis rien. Avec le Bac ancien modèle, on passait l’épreuve sans poser de questions, point barre.

_ le côté ‘désacralisé’ de l’examen. L’élève sort du cours habituel et va passer son oral d’anglais/espagnol/allemand comme s’il s’agissait d’un truc banal. Il est sur place, dans un lieu habituel. Des collègues d’autres matières m’ont demandé si je ne trouvais pas ça dévalorisant par rapport à ma matière. Ben si. Evidemment.

Sans parler des consignes officielles qui sont tout bonnement scandaleuses: on lit dans le bulletin officiel n°36 du 25 septembre 2008 que ‘Celui-ci (le prof) va ensuite partir de ce qu’a dit le candidat, non pour le contredire sèchement…’ Comme si on s’éclatait à les casser à l’oral; au contraire on les encourage, on reformule / par contre quand ils disent quelque chose de faux, il faut bien les contredire, non?

Un peu plus loin: ‘Toute l’épreuve doit être conduite dans un esprit positif, mettant le candidat en situation de confiance et en évitant de le déstabiliser’. D’accord pour le début de la phrase, pas d’accord sur la fin. Nous sommes aussi là pour évaluer son esprit critique, pour tester ses capacités de réaction. Sinon je ne vois aucun intérêt à l’épreuve. D’ailleurs j’insiste toujours en classe sur le fait qu’un commentaire de doc iconographique doit toujours comporter une partie opinion. Mais non… au Ministère on continue dans le royaume de l’enfant-roi en nous priant de toujours plus les ménager.

La preuve: la grille de notation, visible par tous car publique: impossible de mettre une note en dessous de 4/20. L’élève baragouine trois mots/reste silencieux: il a 4 d’office. C’est écoeurant pour l’élève faible mais qui essaie, et qui n’obtiendra guère plus. Sérieusement, vous trouvez ça normal, vous?

Attendez la suite: pour l’écrit, cette année, TOUT se fait au bahut. Nous allons surveiller nos élèves…
Revenir en haut Aller en bas
Dorine
Admin


Nombre de messages : 5145
Age : 45
Localisation : Llanera
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Petites choses scandaleuses du bac ...   Jeu 21 Mai - 13:34

J'ai un doute là tout d'un coup....Comment on en est arrivé là? Pourquoi a t-on changé un système qui marchait?...Parce que perso j'ai la sensation que le système d'évaluation que j'ai eu allait très bien.....non?...sauf qu'on n'avait qu'un 486 en guise d'ordi mais bon...finalement on est "normaux" non?

C'est comme en Espagne quand ils ont passé au système heu...aaah Cécile aide moi....le système où tu ne peux plus redoubler....Certes on a pas créé de fustrés, on a créé des p'tit merdeux!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.asturianix.com
Anne-Marie
Asturcón


Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Petites choses scandaleuses du bac ...   Jeu 21 Mai - 15:50

Là aussi, il va falloir faire gaffe à ses fesses et à sa voiture! On m'a parlé de profs qui avaient peur de certains élèves et qui craignaient pour leur voiture. Dans ce cas-ci, il n'y a plus d'anonymat!
Citation :
Toute l’épreuve doit être conduite dans un
esprit positif, mettant le candidat en situation de confiance et en
évitant de le déstabiliser’.
Je crois que dans la vie et lors des entretiens d'embauche, on ne va pas faciliter autant la vie de ces étudiants.
D'un autre côté, je crois que le BAC perd un peu de sa valeur et de son sérieux et ressemble davantage au BAC blanc. Ceci dit, les élèves qui perdent leur moyens en situation de stress n'auront plus d'excuses!
Revenir en haut Aller en bas
marco
Águila Real


Nombre de messages : 1389
Age : 37
Localisation : Oviedo
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Petites choses scandaleuses du bac ...   Jeu 21 Mai - 17:34

Vous appelez encore ça un bac??? 80% de réussite???
Naaann sérieux....et on se demandait lors d'un jury de première année de Math à la fac pourquoi on avait eu 15% de réussite...vous vous rendez compte? 15%
Ben faut pas chercher....tout un tas de, je cite, "petits merdeux" qui n'ont rien à foute à la fac, car il n'ont pas compris ce que c'est que travailler un minimum...
Revenir en haut Aller en bas
http://windopale.webhop.org
lemans
Águila Real


Nombre de messages : 1698
Age : 40
Localisation : Oviedo - Tiñana (siero)
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Petites choses scandaleuses du bac ...   Ven 22 Mai - 10:58

marco a écrit:
Vous appelez encore ça un bac??? 80% de réussite???
Naaann sérieux....et on se demandait lors d'un jury de première année de Math à la fac pourquoi on avait eu 15% de réussite...vous vous rendez compte? 15%
Ben faut pas chercher....tout un tas de, je cite, "petits merdeux" qui n'ont rien à foute à la fac, car il n'ont pas compris ce que c'est que travailler un minimum...

Enfin bon s'ils sont arrivés à la fac, c'est parce qu'on leur a donné le bac avant.

Et qd j'ai lu cet article je me suis dis que c'était défitivement la fin...tout et n'importe qui aura le bac même sans étudier.. et le paragraphe sur ne pas "stresser la candidat"..mon dieu si à 17 ans tu peux pas "affronter" 45minutes d'examen oral...c'est pas gagné pour le futur !! On fabrique des assistés.. on est entrain de pourrir nos enfants..
Revenir en haut Aller en bas
Dorine
Admin


Nombre de messages : 5145
Age : 45
Localisation : Llanera
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Petites choses scandaleuses du bac ...   Ven 22 Mai - 11:18

lemans a écrit:
On fabrique des assistés.. on est entrain de pourrir nos enfants..

Depuis que je vis en Espagne je me rend compte que les français sont tous des assistés. Et là c'est quan je vais encore me faire des amis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.asturianix.com
nadine
Águila Real


Nombre de messages : 1046
Age : 41
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Petites choses scandaleuses du bac ...   Dim 24 Mai - 9:22

ben, je comprends pourquoi on dit qu'aujourd'hui le bac ne vaut rien, c'est parce que justement il vaut rien, dans peu temps on pourra se l'offrir dans les kinder surprises
Revenir en haut Aller en bas
http://yepahoy.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites choses scandaleuses du bac ...   Aujourd'hui à 6:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites choses scandaleuses du bac ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne Jeudi
» L'amour, des petites choses simples..
» Ces petites choses futiles mais qui vous énervent!
» Ces petites choses qui calment bébé
» ces petites choses sur lesquelles on ne se met pas d'accord!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CEFRASTUR :: Côté Causeries :: On s'en mêle, on s'emmelle-
Sauter vers: